Au travers d’une pratique picturale diverse : la peinture, le dessin, la poésie, la photographie et la vidéo, mon travail explore et expérimente par un vocabulaire minimaliste de formes rigoureusement géométriques, la sonorité des illusions immatérielles basées sur un objet et sa spatialisation ———— le son composé à partir des images, la sculpture, le livre, l’installation, jusqu’à la performance sonore dans l’espace d’installation.

 

Influencée principlement par les artistes de l’art minimal, de l’abstraction géométrique, de l’art concret, de la poésie concrète, de la musique concrète et électroacoustique, je recherche dans mon travail à réduire la notion de narration, d’émotion et de subjectivité, tout en amplifiant la notion de pureté, de logique, de rigeur et d’objectivité, jusqu’à s’approcher de l’autotélisme et du vide.

 

Le travail pictural est calculé mathématiquement et transformé en son à l’aide de synthétiseurs analogiques et de field recording. Les surfaces voire les dimensions sont calculées et consitituent des éléments de la pièce sonore, comme si cette sonorité émergait de l’objet. Au final, les objets et les sons sont spatialisés par la diffusion sonore parfois intégrée dans l’objet. Une autre possibilité est d’abord d’enregistrer du son dans des lieux pour ensuite créer l’objet qui soit transformé mathématiquement à partir d’un plan, géographique, architechtural ou autre.

 

Se fondant sur des couleurs paisibles et des sons neutres, ayant un effet thérapeutique, l’acoustique confronte l’auditeur à l’immatérialité de l’objet et à la matérialité du son, offrant une diffusion spatiale d’objets statiques. L’objectivité par la logique de sciences exactes ou par le hasard d’un jet de dés ne représente ni l’utopie, ni la perfection, ni la vérité mais fait surgir un équillibre, une liberté et un imaginaire.

 

 

amo vaccaria